Vie en Finlande

Villes

Kuolema
theme icon

Décès

Si une personne décède en dehors de l'hôpital, annoncez-le immédiatement à la police ou à un médecin. La police veille à ce que la cause du décès soit clarifiée et transmet l'information du décès au Centre d'enregistrement de la population (Väestörekisterikeskus). Quand une personne meurt à l'hôpital, l'information du décès est automatiquement transmise au Centre d'enregistrement de la population, à L’Institut d’Assurances Sociales (Kela) et aux institutions de retraite.

Lorsqu'une personne proche décède, vous pouvez obtenir de l'aide et du soutien pour le deuil aux centres médicosociaux (terveysasema), aux centres de consultation familiale (perheneuvola), au service d'urgence pour les étrangers de l'Association finlandaise pour la santé mentale (Suomen Mielenterveysseuran ulkomaalaisten kriisipalvelu), ainsi qu’auprès des paroisses. Vous recevez de l'aide en finnois, en suédois et dans la plupart des lieux en anglais aussi. Vous pouvez également être assisté par un interprète si vous en avez besoin.

linkkie-mielenterveys.fi:
Informations sur les situations de crise et sur le deuilfinnois | suédois | anglais | russe | somali | arabe | kurde

linkkiSuomen Mielenterveysseura:
Aide d'urgencefinnois | suédois | anglais

linkkiSuomi.fi:
Après la mort d’un prochefinnois | suédois | anglais

linkkiFinlex:
Loi sur les enterrementsfinnois | suédois

Permis d'inhumation

Pour qu'une personne décédée puisse être inhumée, il faut un acte de décès (kuolintodistus) qui est toujours rédigé par un médecin. L'acte de décès peut être obtenu une fois que la cause du décès est déterminée. S'il s'agit d'un décès subit dont la cause est incertaine, d'un accident ou d'un crime, il est possible de procéder à l'autopsie pour clarifier la cause du décès. La police peut aussi étudier la cause du décès. L'inhumation peut parfois être retardée car la clarification de la cause du décès peut nécessiter un certain temps.

Funérailles

Les communautés religieuses peuvent aider à l'organisation des funérailles. Renseignez-vous auprès de votre communauté. Le site de l'église évangélique-luthérienne de la Finlande vous informe sur les services de l'église. Il est également possible d'organiser des funérailles laïques. Le centre de services Pro-Seremoniat (Pro-Seremoniat) vous informera sur les funérailles laïques.

Les services des pompes funèbres sont payants. Elles se chargent de l'organisation des funérailles et du transport du défunt. Les pompes funèbres vendent également des cercueils et se chargent, selon accord, de tous les autres détails et formalités funéraires demandés par les proches. Vous trouverez des renseignements sur les pompes funèbres par exemple à l'Association finlandaise des pompes funèbres (Suomen Hautaustoimistojen Liitto). Plusieurs pompes funèbres vous servent également en anglais.

linkkiPro-Seremoniat palvelukeskus:
Funérailles laïquesfinnois | suédois | anglais

linkkiSuomen evankelis-luterilainen kirkko:
Informations sur les funérailles religieusesfinnois | suédois | anglais

linkkiSuomen Hautaustoimistojen liitto:
Pompes funèbresfinnois | suédois | anglais

Concession

Presque tous les cimetières finlandais appartiennent aux paroisses évangéliques-luthériennes, mais il est possible d'obtenir une concession même si on n'appartient pas à l'église évangélique-luthérienne. Les concessions sont payantes et on peut les demander aux paroisses. Si la personne décédée n'était pas membre de l'église et ne souhaitait pas de funérailles religieuses, elles ne seront pas officiées. Le défunt peut être enterré dans un cercueil ou il peut être incinéré. Dans plusieurs communes, il y a également des cimetières des autres communautés religieuses. Il y a par exemple des cimetières orthodoxes, musulmans et juifs dans les plus grandes villes. Dans plusieurs communes, il y a également des zones de concessions pour les défunts qui n'appartiennent à aucune communauté religieuse. Les cendres du défunt peuvent aussi être dispersées dans la nature ou dans l'eau si le propriétaire du terrain l'autorise.

Allocation de funérailles

La personne défunte peut quelquefois avoir droit à une allocation de funérailles (hautausavustus) découlant de son dernier emploi ou de son appartenance à un syndicat. Renseignez-vous auprès du dernier employeur ou du syndicat. Il est possible de demander une aide pour les frais de funérailles d’un défunt sans ressources au bureau d’aide sociale (sosiaalitoimisto) de sa commune de résidence.

Pension de survie

Une pension de survie (perhe-eläke) peut être versée après le décès d'une personne à sa veuve/son veuf et à ses enfants. Le but de la pension de survie est d'assurer l'entretien de la veuve/du veuf et des enfants. La Finlande dispose de deux types de retraites de survie : celle de Kela et celle du régime de pensions d'emploi. Si la personne défunte avait travaillé comme salariée ou comme entrepreneur en Finlande, la veuve/le veuf et les enfants peuvent toucher une pension de survie conformément au régime de pensions d'emploi. Les deux retraites peuvent être demandées à Kela.

Si la personne a vécu ou travaillé pendant longtemps dans un autre pays avant de s'installer en Finlande, le/la conjoint(e) peut avoir le droit de toucher une pension d'emploi de ce pays également.

linkkiKela:
Informations sur la pension de réversionfinnois | suédois | anglais

Testament

La loi stipule qui va hériter de la fortune d'une personne décédée. Vous pouvez également influencer vous-même la distribution de votre fortune. Vous pouvez rédiger un testament (testamentti), c'est-à-dire une déclaration écrite de votre succession après votre mort. Quand vous rédigez un testament, il est utile d'avoir recours à un avocat afin que le testament soit légal.

Inventaire de succession

Lors de l'inventaire d'une succession (perunkirjoitus), on rédige un rapport écrit sur la fortune et sur les dettes de la personne défunte. L'inventaire de succession doit avoir lieu dans les trois mois après le décès. Pour cela, il faut un extrait d'état civil complet couvrant la vie du défunt de la naissance jusqu'au décès. Il faut aussi demander les actes de l'état civil (virkatodistus) qui vous sont remis par la mairie ou par le bureau paroissial. En outre, il faut les renseignements sur les ayants droits de la succession, donc de ceux qui vont hériter de la fortune du défunt. L'inventaire de la succession (perukirja) doit être déposé à la recette des impôts au plus tard un mois après la rédaction de l'inventaire. Vous trouverez plus d'informations sur l'inventaire de succession auprès des tribunaux et de l'administration fiscale.

L'inventaire de succession est organisé par une personne qui connaît le mieux la fortune et les dettes de la personne défunte. L'inventaire de la succession est signé par deux personnes qui évaluent la fortune du défunt. Il est recommandé d'avoir recours à un juriste pour rédiger un inventaire de la succession. Si l'inventaire de succession n'est pas effectué dans le délai fixé, cela peut avoir des conséquences néfastes, comme une hausse de l'impôt de succession.

Droit de succession

Si vous héritez de la fortune d'une personne défunte, vous devez payer un impôt, le droit de succession (perintövero). Le montant de l'impôt dépend de l'importance de la fortune dont vous avez hérité du défunt et de la proximité de votre lien de parenté. Un héritage d'une valeur de moins de 20 000 euros n'est pas imposable.

linkkiVerohallinto:
Informations sur l'inventaire de successionfinnois | suédois | anglais

linkkiVerohallinto:
Informations sur la taxe sur l'héritagefinnois | suédois | anglais

linkkiVerohallinto:
Informations pour les proches d'une personne décédéefinnois | suédois