Passer au contenu
Apua ongelmatilanteisiin

Aide en cas de problèmes

Publié21.06.2022
N’importe qui peut avoir à faire face à de graves problèmes ou avoir besoin d’aide. En Finlande, vous pouvez obtenir une aide confidentielle et des conseils pour vous sortir des situations de vie difficiles. Cette page vous donne également des consignes sur la manière d’intervenir dans les situations problématiques et où obtenir de l’aide.

Si vous avez besoin de l’aide urgente de la police, composez le numéro d’appel d’urgence unique, le 112. Composez ce numéro d’urgence uniquement en cas d’urgence, lorsque la vie, la santé, les biens ou l’environnement sont en danger.

Si vous avez des problèmes pour payer vos factures, vous pouvez obtenir de l’aide et des conseils dans les affaires d’argent. Si vos revenus baissent, veuillez faire vérifier vos droits en ce qui concerne l’aide au logement, par exemple. Si vos revenus et vos ressources ne suffisent pas à couvrir les dépenses indispensables, par ex., la nourriture et les médicaments, vous avez peut-être droit à l’allocation de subsistance.

En savoir plus sur la page d’InfoFinland : Problèmes financiers .

 

Avez-vous besoin d'un juriste ?

Pour les questions d’ordre juridique, vous obtiendrez de l'aide auprès d'un juriste. Il vous conseillera et veillera à ce que vos droits soient respectés.

Si vous demandez de l'aide à un juriste, il est recommandé de vous renseigner sur le niveau d'expertise de celui-ci pour l'affaire qui vous concerne. L’entreprise et les personnes qui proposent de l'aide pour traiter les affaires juridiques ne sont pas forcément toutes expertes dans le domaine.

Les affaires les plus courantes qui requièrent de l’aide sont, par exemple :

  • les affaires concernant les permis de séjour
  • les contrats de mariage, le divorce et la pension alimentaire
  • les litiges liés au travail et les créances de salaire
  • les contrats commerciaux et les dettes
  • les accords contractuels et l’expulsion du logement
  • les affaires pénales, l’ordonnance restrictive
  • le testament et les affaires d’héritage
  • les plaintes, relatives aux affaires d’allocation de subsistance, de prise en charge ou bien des affaires relatives aux remboursements de Kela, par exemple.

Les conseils concernant les affaires juridiques sont fournis par les cabinets d’avocats, les cabinets juridiques et les bureaux d’aide juridictionnelle de l’État.

Aide juridictionnelle publique

Les services des juristes sont payants mais, si vos revenus sont peu élevés ou moyens, vous pourrez bénéficier d'une aide entièrement ou partiellement financée par l'État auprès du Bureau d'aide juridictionnelle. L'aide juridictionnelle publique est aussi disponible en anglais, et, au besoin, il est possible d’avoir recours à des services d'interprète. Il faut solliciter l'aide juridictionnelle publique auprès d'un Bureau d'aide juridictionnelle de l'État.

Si vous avez souscrit une assurance de sécurité juridique qui rembourse vos frais, vous ne pourrez pas bénéficier d'une aide juridictionnelle publique. Dans la plupart des cas, l'assurance de sécurité juridique est comprise dans l'assurance habitation.

Juristes et avocats privés

Vous pouvez chercher un juriste, par exemple, par le biais des pages Internet de Suomen Asianajajaliitto (l'Association des avocats finlandais), sur le service Etsi asianajaja.

Centre finlandais de conseil pour les réfugié(e)s (Pakolaisneuvonta)

Pakolaisneuvonta fournit gratuitement des conseils juridiques aux demandeurs d'asile et aux autres étrangers. Les conseils sont fournis en finnois et en anglais. Vous pouvez également envoyer un e-mail.

Téléphone : 09 2313 9325 (lun-ven 10 h-12 h)

E-mail : neuvonta(at)pakolaisneuvonta.fi

Conseils pour les étrangers sans papiers : 045 2377 104 (le lundi 14h-16h).

E-mail : paperittomat(at)pakolaisneuvonta.fi

Si vous êtes victime d’un délit

Si vous avez besoin de l’aide urgente de la police, composez le numéro d’appel d’urgence unique, le 112. Composez ce numéro d’urgence uniquement en cas d’urgence, lorsque la vie, la santé, les biens ou l’environnement sont en danger.

Porter plainte

Toute personne a le droit de déposer plainte auprès de la police pour signaler un délit (plainte pénale). Vous pouvez déclarer un délit à la police n’importe où, indépendamment du lieu où le délit s’est déroulé. Vous pouvez porter plainte :

  • sur place au bureau de police aux horaires d’ouverture de la réception de plaintes ou
  • par voie électronique sur les pages Internet de la Police

La police ne réceptionne pas de plaintes par téléphone s’il s’agit d’un délit mineur et que vous n’avez pas besoin de l’aide urgente de la police.

Permanence pour les victimes de délits (Rikosuhripäivystys)

Si vous êtes victime d'un délit, vous pouvez obtenir de l'aide et un soutien auprès de la Permanence aux victimes de délits. Vous pouvez contacter la Permanence aux victimes de délits par téléphone ou sur le chat, ou venir sur place à l'antenne locale. Rikosuhripäivystys (la Permanence aux victimes de délits) propose aussi des conseils juridiques gratuits.

La Permanence aux victimes de délits donne également des conseils pour lutter contre la discrimination. Si vous pensez avoir été victime de discrimination, vous pouvez contacter le service de conseil.

Les coordonnées de la Permanence aux victimes de délits figurent sur les pages Web.

Aide juridictionnelle pour traiter les délits

L'aide juridictionnelle signifie que vous pouvez vous faire aider par un avocat entièrement ou partiellement aux frais de l'État. Le suspect du délit a également le droit de bénéficier d'une aide juridictionnelle.

Médiation

Une affaire pénale peut également faire l'objet d'une procédure de conciliation si la victime et le suspect du délit sont d’accord. La conciliation a pour objet de convenir des dommages-intérêts pour le préjudice causé par le délit.

Aide en cas de violences

En Finlande, la violence est un crime. La violence envers des membres de la famille est également un crime. Donner des châtiments corporels aux enfants, les taper est aussi un crime en Finlande. Les châtiments corporels sont effrayants pour les enfants. Ils sont également néfastes pour le développement de l’enfant, et un moyen inefficace de punir les enfants.

La violence peut se manifester par exemple, par le fait

  • d’être intimidé, suivi, observé
  • d’être rabaissé ou forcé à faire quelque chose
  • de subir des coups en tous genres et bousculé
  • de subir des violences sexuelles

Aussi bien la victime que l’auteur du crime peuvent être aidés.

Nollalinja

Tél. 080 005 005,

Ouvert : tous les jours

Nollalinja (Ligne zéro) est un service d’aide téléphonique que vous pouvez appeler si vous avez subi des violences dans votre famille ou des violences sexuelles ou si vous avez été menacé de violences. Vous pouvez appeler à toute heure. Les employés du service parlent finnois, suédois et anglais.

Nollalinja utilise aussi un service d’interprète en six langues 24h/24. Les langues d’interprétariat sont le russe, le somali, le sorani, le perse, le dari et l’arabe.

Vous pouvez appeler Nollalinja gratuitement, aucune mention de l’appel ne sera inscrite sur la facture téléphonique. Vous n'avez pas besoin de donner votre nom lorsque vous appelez. Nollalinja s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

Centre de crise Monika (Kriisikeskus Monika)

Tél. 0800 05058

Ouvert : en semaine

Le service téléphonique du centre de crise Monika s’adresse aux femmes immigrées. Le service téléphonique fournit son aide en plusieurs langues. Vous pouvez appeler si vous avez subi des violences dans votre famille, des violences sexuelles ou des menaces de violence.

Les appels sont gratuits. Vous pouvez aussi contacter le centre de crise Monika via le service de chat. Le service de chat est à votre service en finnois, anglais, russe et arabe.

Refuges

Si votre conjoint(e) ou un autre membre de votre famille se montre violent(e) envers vous, vous pouvez aller dans un refuge (turvakoti). Vous serez en sécurité au refuge, le personnel s’occupera de vous sans interruption. Vous pouvez obtenir de l’aide pour mettre fin à la violence et des conseils pour sortir de cette situation de violence. Le séjour au refuge est gratuit. Vous pouvez aussi contacter le refuge dans le cas où un membre de votre famille vous aurait menacé de violences.

Le refuge Mona s’adresse aux femmes immigrées et à leurs enfants. Vous pouvez appeler le numéro de permanence 045 639 6274 si vous avez besoin d’une place au refuge.

Aide en cas de violences sexuelles

Les violences sexuelles sont

  • le viol
  • l’acte sexuel forcé
  • l’abus sexuel
  • acheter des services sexuels à des personnes de moins de 18 ans ou à des victimes du trafic d’êtres humains.
  • avoir un rapport sexuel avec un mineur de moins de 16 ans
  • le proxénétisme.

Les violences sexuelles peuvent aussi avoir lieu dans une relation de couple ou de mariage. Les violences sexuelles sont toujours un crime, également dans le cadre du mariage.

Tukinainen

Tél. 0800 97899

Tukinainen est un centre de crise en cas de viol qui vous fournit de l’aide si vous avez été victime de violences sexuelles. Une aide est fournie en finnois et en anglais.

Centre de soutien SERI

Tél. 040 701 8446

Il existe aussi à Helsinki le centre de soutien SERI qui s’adresse aux victimes de violences sexuelles. Le centre de soutien SERI aide et donne des conseils aux personnes qui ont subi des violences sexuelles. Les services du centre comprennent, entre autres, des examens médicaux ou une aide psychologique. Le centre de soutien est au service de personnes de tous genres sexuels. Vous pouvez directement venir au centre de soutien SERI, toutefois il est recommandé d’appeler à l’avance.

Vous pouvez toujours demander de l’aide auprès du centre médical de votre commune.

Aide dans les conflits liés à l’honneur

La violence liée à l’honneur est une violence qui vise à défendre l’honneur de la famille, lorsqu’un de ses membres est soupçonné de violer l'honneur de la famille.

En Finlande, défendre l’honneur de la famille ne constitue pas une raison acceptable pour menacer, faire pression ou être violent. Les violences et les menaces sont des crimes indépendamment de la culture de la victime ou de l’auteur du crime.

Les violences liées à l’honneur peuvent être, par exemple :

  • faire pression sur une personne
  • imposer des limites par exemple pour l’habillement, pour les relations amoureuses ou pour pratiquer certaines activités, ou bien
  • menacer verbalement, par exemple, de renvoyer la personne dans son pays natal,
  • de forcer au mariage ou d’empêcher le divorce.

Si, dans votre famille, vous avez subi des violences ou des menaces liées à l’honneur, vous pouvez contacter le service Sopu-työ. Les coordonnées se trouvent sur le site Web Sopu-työ.

Aide pour mettre fin à la violence

Miehen Linja (ligne des hommes)

Tél. 09 276 62899

E-mail : kontakti(at)lyomatonlinja.fi

Miehen Linja est un service pour les hommes immigrés qui ont eu recours à la violence ou qui ont peur d’utiliser la violence envers leur conjoint(e) ou les membres de leurs famille. Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone, via le chat ou par courriel. Miehen Linja est à votre service en finnois, en anglais, en suédois, en français et en grec. De plus, il est possible de bénéficier de services dans votre langue maternelle par l’intermédiaire d’un interprète.

Interdiction d'approche

Si quelqu'un vous menace ou vous harcèle sans cesse et si vous souhaitez une protection, vous pouvez demander une interdiction d'approche (lähestymiskielto) pour cette personne. L'interdiction d'approche signifie que la personne n'a pas le droit de vous contacter. Vous pouvez demander une interdiction d'approche à la police ou au tribunal de première instance (käräjäoikeus). Vous pouvez demander des conseils au bureau social (sosiaalitoimisto) de votre commune ou au bureau d'aide juridique (oikeusaputoimisto). Si vous avez des preuves de menaces ou de harcèlement, il est recommandé de les conserver.

Si vous êtes victime de la traite des êtres humains ou de travail forcé

La traite des êtres humains est un crime en Finlande. La traite des êtres humains peut consister, par exemple, à :

  • forcer à effectuer un travail trop peu ou pas du tout rémunéré
  • forcer à vendre du sexe
  • forcer à mendier ou à commettre des délits
  • forcer à se marier

Êtes-vous victime de la traite des êtres humains ?

Vous êtes sans doute victime de la traite des êtres humains, si

  • quelqu'un vous contraint à faire des choses que vous ne voulez pas faire
  • quelqu'un vous menace vous ou votre famille par la violence
  • quelqu'un menace de vous dénoncer aux autorités si vous n’agissez pas comme il le veut
  • quelqu'un empêche ou surveille vos déplacements
  • vous ne pouvez pas parler librement de votre situation à autrui

Les victimes de la traite des êtres humains peuvent être des femmes, des hommes ou des enfants. Les auteurs peuvent être des criminels professionnels, mais également des connaissances, des amis ou des membres de la famille de la victime.

Aide aux victimes de la traite des êtres humains

Les victimes de la traite des êtres humains peuvent obtenir de l'aide. Si vous pensez être victime de la traite des êtres humains, veuillez contacter le système d'aide aux victimes de la traite des êtres humains (Ihmiskaupan uhrien auttamisjärjestelmä). Les coordonnées se trouvent sur le site Web ihmiskauppa.fi.

Permanence pour les victimes de délits (Rikosuhripäivystys)

Si vous êtes victime d'un délit, vous pouvez obtenir de l'aide et un soutien auprès de la Permanence aux victimes de délits. Vous pouvez contacter la Permanence aux victimes de délits par téléphone ou chat, ou venir sur place à l'antenne locale. Rikosuhripäivystys (la Permanence aux victimes de délits) propose aussi des conseils juridiques gratuits.

Si vous avez été contraint.e à vendre des services sexuels, vous pouvez aussi obtenir de l'aide auprès de l'antenne de soutien Pro-tukipiste. Les antennes de soutien se trouvent à Helsinki, Tampere et Turku. Les coordonnées sont disponibles sur les pages Web de Pro-tukipiste.

Permis de séjour aux victimes de la traite des êtres humains

Si vous avez été victime ou que l’on peut dûment soupçonner que vous avez été victime de la traite des êtres humains, le permis de séjour pour la Finlande peut vous être octroyé. Vous devez vous trouver en Finlande afin de pouvoir faire une demande de permis de séjour en tant que victime de la traite des êtres humains. Si vous vous trouvez dans une situation vulnérable, vous pourrez obtenir un permis de séjour permanent. En savoir plus sur le permis de séjour des personnes qui sont victimes de la traite des êtres humains auprès de Migri, l’Office national de l’immigration.

Permis de séjour ou certificat en raison d’abus de l’employeur

Si vous avez déjà un permis de séjour pour la Finlande et que vous avez été victime d’abus de la part de votre employeur, vous pouvez demander une autorisation de prolongation ou un certificat du droit de travail élargi en raison des abus de l’employeur. Faites une demande d’autorisation de prolongation à cause d’abus de l’employeur si votre permis de séjour actuel va prochainement expirer et que vous ne savez pas qui sera votre prochain employeur. Faites une demande de certificat en raison d’abus de l’employeur si vous êtes titulaire d’un permis de séjour valide et que vous avez un nouvel employeur. Grâce au certificat ou au permis de prolongation, vous pourrez travailler dans n’importe quel secteur.